Trekking en famille au Népal – quel niveau de difficulté choisir ?


 02 May, 2016   Loisirs en famille   par : Dolly junker  4 visite(s)

tisis.jpg
  
  

Népal, c’est le pays des montagnes, reconnu à travers le monde entier comme le pays d’origine du trekking. Au début, les premiers invités furent des expéditions des alpinistes chevronnés

 

 

 

 

 

 

Népal, c’est le pays des montagnes, reconnu à travers le monde entier comme le pays d’origine du trekking. Au début, les premiers invités furent des expéditions des alpinistes chevronnés, suivies par des trekkeurs qui arpentèrent les nombreux massifs, comme les Annapurnas, le Khumbu…Ces trekkeurs ouvrirent de nombreux trekking au Népal. Peu à peu, nombreuses agences de guide et de trekking se sont fondés au Népal, propose divers circuits pour tout les niveaux et pour répondre à tout les besoins. Si vous souhaitez faire du trekking au Népal, sachez que le niveau requis et l’altitude adaptée restent les clefs de la réussite de votre voyage.

Randonnée – Alpinisme

D’une manière générale, les meilleures périodes de l’année  pour pratiquer du trekking au Népal sont les mois de mars, avril et octobre. En effet, à partir du mois de mai, le temps devient instable, des orages éclatent, et ce n’est pas propice pour une balade en montagne. Pour choisir un Trek au népal, vous devez considérer quelques facteurs, à part le temps prévu pour l’expédition, vous devez prendre en compte vos conditions physiques, vos capacités à s’adapter aux climats d’altitude, le niveau de confort que vous recherchez. En se basant sur ces quelques éléments, ce sera plus facile de choisir la région. Une fois celle-ci choisie, il faudra déterminer l’itinéraire. Sachez qu’un même trek peut être pratiqué en un nombre de jours variable, selon vos envies. Quelle que soit la variante que vous choisirez, n’oubliez pas de vérifier le nombre de jours de marche, le nombre d’heures de marche par jour, la dénivellation. Si vous choisissez par exemple un trek d’une à quatre heures de marche par jour, vous n’avez pas besoin de faire un entrainement spécifique. Par contre, s’il s’agit d’un trek de sept heures par jour, il vous faut une forte motivation et la pratique d’un entrainement régulier plusieurs fois par semaine est fortement recommandée. Si vous allez au-delà de 2 500 m, évitez de monter plus de 500m/jour pour éviter le mal des montagnes.

Quelques points à retenir

Pour la réussite de votre trekking au Népal, sachez que le meilleur conseil pour s’entrainer pour un trek reste la marche. Pendant le trek, n’oubliez pas qu’une bonne hydratation reste la meilleure solution pour éviter les douleurs articulaires. Après l’effort, évitez de vous s’assoir, quelques minutes d’étirement s’imposent pour améliorer votre souplesse et pour éviter les courbatures. Si le trek que vous choisissez comporte de gros dénivelés, une paire de bâtons vous aide à amortir les chocs.


4 visite(s) | mot clés: