Comment vivre la grossesse sereinement ?


 02 May, 2016   Grossesse   par : Dolly junker  6 visite(s)

De-quoi-ont-peur-les-femmes-enceintes_imagePanoramique500_220.jpg
  
  

La grossesse transforme le corps et l’état psychique de la femme. Elle est marquée de craintes, de doutes, de joies et de surprises.

 

 

 

 

 

 

La grossesse transforme le corps et l’état psychique de la femme. Elle est marquée de craintes, de doutes, de joies et de surprises. La femme fait face aux rondeurs, aux douleurs, aux regards des autres sur un corps en pleine mutation et risque d’oublier qu’elle est avant tout une femme. Toute la charge émotive ressentie par la mère est également perçue par le fœtus. Pour vivre une grossesse équilibrée et épanouie, il convient de créer des conditions favorables au bien-être du futur bébé.

Réapprendre à être soi

La grossesse transforme forcément le corps d’une femme. Durant ces neufs mois, vous serez très vulnérable. A ce titre, il serait préférable d’éviter les personnes négatives pour gagner en confiance. S’il vous est difficile de voir la transformation de votre corps, il suffit d’imaginer les moments agréables que vous passerez avec votre futur bébé. Faites en sorte de préserver votre féminité en approvisionnant votre silhouette, en vous appropriant ce corps en pleine mutation. Vous serez bien dans votre tête si vous supportez le regard des autres sur votre image. Le fœtus ressentira également ce sentiment d’apaisement.

Gérer ses émotions

Au cours de la grossesse, la gestion des émotions s’impose pour avoir un bébé en bonne santé. Le placenta joue un rôle essentiel en laissant passer toute réaction chimique découlant des émotions maternelles. Si vous êtes heureuse et épanouie, vous libérez la sérotonine connue comme l’hormone du bonheur et transmettez votre état de bien-être à l’enfant. A l’inverse, si vous êtes angoissée ou pessimiste, vous lui communiquez des émotions contrastées. Un état de stress provoque souvent la baisse de la progestérone, l’hormone responsable du maintien du fœtus à la paroi utérine. Vingt minutes de relaxation avant de dormir vous aideront à gérer vos émotions. Les exercices de respiration dégagent le diaphragme, la zone émotionnelle. Les exercices de relâchement évacuent le stress. Cela influe positivement sur votre état de santé global et celui de l’enfant.

Créer un lien avec l’enfant pendant la grossesse

Le système auditif d’un fœtus ressemble à celui d’un adulte dès sa 35e semaine. Le fœtus perçoit la voix de sa mère même avant sa naissance. Les mots prononcés par cette dernière le stimulent et le réconfortent. Il faut penser à travailler le langage pour que votre bébé se sente en sécurité. L’enfant perçoit également vos émotions, vos caresses, vos gestes, les moindres mouvements de votre corps. A sa naissance, il reconnaitra facilement votre voix et se sentira moins étranger. La pratique de l’haptonomie permet de créer un véritable lien avec bébé.

Se faire confiance

L’anticipation de la fusion maternelle est l’attitude à avoir pour parer aux besoins du bébé et le protéger dès sa naissance. Comme cette préoccupation n’est pas forcément innée, l’anticiper permettra de réfléchir à votre relation avec votre futur bébé. De nombreuses femmes éprouvent un déni de grossesse malgré leur souhait de devenir mère. D’autres femmes par contre s’investissent à fond et préparent cette fusion maternelle en lisant des livres sur le sujet. S’appuyer sur l’intuition et se faire confiance sont à la base de cette préparation. Le lien et la parentalité se renforcent au fil du temps une fois le bébé né. Avant qu'il arrive au monde, préparez entre autres, une petite valise de maternité qui contiendra le stricte nécessaire, pour vous et pour votre bébé.

Renforcer son couple

La grossesse est un beau moment à vivre à deux, mais elle met un couple à l’épreuve. Au cours de ces neufs mois, la libido de la femme peut changer, rendant la sexualité plus capricieuse. L’homme peut alors se sentir exclu. A ce moment, il convient de se parler, de s’expliquer afin d’éviter les tensions. Rassurer l’homme lui permet de porter un regard neuf sur vous. En dépassant tous les obstacles, vous renforcez les liens pour que le futur bébé se sente en sécurité et bénéficie de l’amour de ses parents. 50 % des femmes estiment cependant que le sexe pendant la grossesse procure plus de jouissance et génère du bien-être. La raison est que l’ocytocine et les endorphines libérés par le cerveau calment l’anxiété et produisent un effet de relaxation. La dopamine et la sérotonine créent une sensation d’allégresse. Toutes ces hormones contribuent au bien-être de la femme et du fœtus.


6 visite(s) | mot clés: